top of page

Quand le fruit est mûr


Si certains fruits sont hâtifs, comme les fraises, d’autres mettent plus de temps pour arriver à maturité. C’est entre autres le cas, des citrouilles et des pommes. Tirer sur le plan ou les cueillir prématurément ne sert à rien, sinon à les abimer. Au sens figuré, on dit que le fruit est mûr lorsqu’après une période de préparation, la situation devient favorable à un passage à l’action.


En maison d’aide et d’hébergement, nous prônons le respect du rythme et des choix. Le choix de se soustraire des violences conjugales masculines ne peut être imposé à la femme, une période de réflexion est nécessaire et sera souvent marquée par quelques séparations temporaires, car tant que l’espoir que la situation s’améliore est présent, la décision demeure très difficile. C’est pourquoi plusieurs femmes feront plus d’un séjour en maison d’aide et d’hébergement.


Pourquoi les femmes ne quittent-elles pas leur conjoint dès les premières manifestations de violences? Aux raisons sociales, financières et sentimentales, s’ajoute l’emprise que le conjoint a tissée autour d’elle, telle une toile d’araignée dont il est difficile de se défaire. Les violences s’installent sournoisement et, avant que les violences physiques n’éclatent, les violences psychologiques et verbales ont fait leur œuvre destructrice et miné la confiance et l’estime personnelles. À force de se faire dire qu’elle ne vaut rien, qu’elle est inadéquate, incapable, elle finit par le croire! Elle en vient à fixer toute son attention sur son conjoint, tentant de faire baisser la tension, oubliant son bien-être personnel, négligeant sa propre sécurité.


C’est ainsi que lorsqu’elle choisit de prendre du recul, elle est grandement tourmentée et la décision de rompre n’est pas définitive. Le retour avec le conjoint fait habituellement suite aux promesses qu’il formule : il va changer, il ne recommencera pas, il l’aime et ne veut pas la perdre, il ira chercher de l’aide… Rassurée, la femme accepte de lui donner une autre chance. Le quitter reviendrait à l’abandonner alors que ses excuses semblent tenir la route. Toutefois, les promesses non tenues finiront par la convaincre qu’il ne changera pas, d’autant plus que les violences iront le plus souvent en s’aggravant.


Le retour auprès du conjoint peut aussi être motivé par la peur. Lorsque le conjoint la menace de s’en prendre à elle si elle ne revient pas, de lui retirer la garde des enfants, de la priver de ses biens, d’attaquer ses proches… elle achète la paix!


Il ne sert à rien de forcer les choses, la décision doit venir de la femme. L’écoute, la compréhension, l’empathie et l’absence de jugement lui permettent d’exprimer ce qu’elle vit, ses peurs et ses espoirs. Le fait de savoir qu’elle n’est pas seule et pourra compter sur vous est déjà une aide précieuse. Respecter le rythme et s’abstenir de juger les choix ne signifient pas que vous ne pouvez pas soulever vos craintes et souligner les incohérences. Entendre qu’on s’inquiète pour sa sécurité et remettre en question la légitimité que le conjoint se donne à la maltraiter ont leur place et permettent de nourrir sa réflexion. Votre franchise, doublée de bienveillance, peut faire une différence!


Il y a une maison d’aide et d’hébergement près de chez vous! Pour de l’information, pour de l’aide ou pour de l’hébergement, 1 800 363-9010, 24 h /24, 7 jours/7.



Monic Caron, pour L’Alliance GÎM


_____________

https://fr.wiktionary.org/wiki/le_fruit_est_m%C3%BBr#:~:text=(Sens%20figur%C3%A9)%20Se%20dit%20lorsqu,ou%20un%20%C3%A9v%C3%A9nement%20en%20particulier. (Consulté le 12 juillet 2023)

https://www.psychologies.com/Planete/Vivre-Ensemble/Articles-et-Dossiers/Violences-conjugales-pourquoi-est-il-si-difficile-de-partir (Consulté le 12 juillet 2023)


Vous voulez en savoir davantage sur nos ressources, vous avez besoin d’aide, communiquez avec nous ou visitez-nous au www.alliancegaspesienne.com ou suivez-nous sur Facebook LAlliance GÎM des maisons d’aide et d’hébergement


Pour un avenir sans violence…

Initiative Compétence Synergie

bottom of page