top of page

Chronique de novembre 2023 - Aux premières loges


Mois après mois, nous profitons de cette chronique pour aborder divers aspects entourant les violences conjugales masculines, afin d’en décrire les manifestations, afin que les facteurs qui contribuent à maintenir les femmes dans un climat de terreur soient mieux compris, afin de déconstruire les préjugés sociaux qui tendent à déresponsabiliser les auteurs de violences et à pointer du doigt celles qui les subissent, afin que les femmes violentées et leurs enfants puissent se soustraire des violences conjugales, afin de faire connaitre les services existants… Quant aux services offerts par les maisons d’aide et d’hébergement, qui de mieux qu’une femme qui s’y réfugie pour décrire de l’intérieur la réalité des refuges? Étant aux premières loges, c’est-à-dire à la meilleure place pour voir et constater1, une femme hébergée a pris l’initiative de coucher sur papier ses impressions, le tout sous forme de poème. Avec son autorisation, nous vous en proposons la lecture!


Toute ma reconnaissance


Cette maison est un refuge pour humains2

Un sanctuaire pour celles jetées au chemin

Quand nous sommes de trop…

Quand nous sommes des maux…

Quand il n’y a plus rien,

Cette maison te tend la main.

Comme une demande d’asile en temps de guerre,

Ce lieu nous offre le gîte et le couvert.

Comme lorsque tu n’as plus de repères,

Ce lieu écoute tes pleurs et tes prières.

Il répond malheureusement à un besoin,

Car tout peut basculer du jour au lendemain.

Nous y voilà réfugié.e.s

Moi et on grand bébé,

Nous y voilà secouru.e.s

Par de simples inconnues!

Du fond du cœur mes remerciements

À la Maison d’aide et d’hébergement.


~Bulle d’écume


Il y a une maison d’aide et d’hébergement près de chez vous! Pour de l’information, pour de l’aide ou pour de l’hébergement, 1 800 363-9010, 24 h /24, 7 jours/7.


Monic Caron, pour L’Alliance GÎM

____________

2.Nous avons l’habitude d’utiliser les 2 genres lorsque le mot réfère au féminin et au masculin, afin de lutter contre l’invisibilité des femmes. Nous faisons exception ici pour le vocable humains, tel que choisi par l’autrice, au bénéfice de la rime.


Vous voulez en savoir davantage sur nos ressources, vous avez besoin d’aide, communiquez avec nous ou visitez-nous au www.alliancegaspesienne.com ou suivez-nous sur Facebook, LAlliance GÎM des maisons d’aide et d’hébergement.


Pour un avenir sans violence…

Initiative Compétence Synergie

Opmerkingen


bottom of page