top of page

Chronique de janvier 2024 - Mensonge vs vérité



En contexte de violences conjugales, le conjoint auteur de violences impose sa propre vision des événements et des circonstances. Imposer ses vues lui permet d’installer, puis de maintenir le contrôle sur la situation. Ce mécanisme place la femme dans un état de doute déstabilisant, car ses perceptions et sa lecture des événements sont invalidées par les explications de son conjoint, si bien qu’il lui est difficile d’y voir clair et de se faire sa propre idée. Elle minimise les émotions ressenties, se croit inadéquate et, au fil du temps, au doute s’ajoutent la culpabilité et la peur.

 

Pourquoi est-il si important pour le conjoint auteur de violences que sa seule vision des choses soit considérée? Il tente ainsi de justifier ses agissements afin de s’en disculper et de faire basculer la responsabilité de ses violences sur des éléments hors de son contrôle ou sur sa conjointe. En vérité, il est le seul responsable des violences qu’il exerce et ses justifications sont des manipulations trompeuses. Il indiquera par exemple qu’il avait consommé et ne savait pas ce qu’il faisait; il invoquera des problèmes personnels passagers pour expliquer son recours aux violences; il prétendra que la femme l’a provoqué par ses paroles, son attitude ou ses agissements et qu’elle a ainsi induit son comportement violent; il revendiquera une distribution stéréotypée des rôles pour maintenir la femme dans la soumission et l’acceptation de son sort, peu importe les sévices qu’il lui impose; il se réclamera des avantages accordés au dominant (rôle de chef de famille, de pourvoyeur par exemple) pour expliquer que l’abus n’existe pas puisqu’il est légitimé d’agir ainsi. Dans ces circonstances, il est difficile de prendre la décision de se soustraire des violences conjugales, puisque la justesse d’une décision suppose la validité des faits sur lesquels elle s’appuie.

 

Les justifications du conjoint ne sont que simulacres, qu’illusions volontairement créées et entretenues aux seules fins d’exercer son contrôle. Est-ce possible de consommer sans devenir violent? Oui! Est-ce que les problèmes personnels poussent la majorité des gens à recourir aux violences? Non! Est-ce que les comportements, paroles ou attitudes d’autrui nous contraignent à les maltraiter? Non! Est-ce qu’adhérer à des valeurs sexistes, machistes procure l’immunité? Certainement pas!

 

Les gens qui mentent le font rarement au profit de leur vis-à-vis. Choisir le mensonge, la manipulation, les justifications, voilà qui permet au conjoint auteur de violences de tirer profit de la situation. Il arrive ainsi à altérer la réalité. La femme perçoit donc difficilement les faits tels qu’ils sont. Il lui est dès lors difficile d’évaluer correctement la situation.

                                                                                                                

Vous subissez des violences? Vous souhaitez prendre du recul quant à votre situation conjugale? Vous souhaitez en discuter librement? Il y a une maison d’aide et d’hébergement près de chez vous! Pour de l’information, pour de l’aide ou pour de l’hébergement : 1 800 363-9010, 24 h /24, 7 jours/7.

 

Monic Caron, pour L’Alliance GÎM

 _________________

https://sosviolenceconjugale.ca (consulté le 22 décembre 2023).


AYOTTE, R., M. CARON et N. GOUGH. La construction du personnage, guide pédagogique en soutien à l’animation, à l’intervention et à la formation, L’Alliance gaspésienne des maisons d’aide et d’hébergement et L’Accord Mauricie, 2017. S.l.


LIEBERMAN, David J. Comment obtenir la vérité en moins de 5 minutes – L’art de déjouer les mensonges et autres manipulations, Éditions Leduc.s, Paris, 2019.

 

 

Vous voulez en savoir davantage sur nos ressources, vous avez besoin d’aide, communiquez avec nous ou visitez-nous au www.alliancegaspesienne.com ou suivez-nous sur Facebook à L’Alliance GÎM des maisons d’aide et d’hébergement.

 

Pour un avenir sans violence…

Initiative Compétence Synergie

Comments


bottom of page